HomeTown spécialiste de la location courte durée - France, Paris, Tel Aviv, Lisbonne


HomeTown, spécialiste en location d'appartements, vous propose des locations dans différentes destinations en Europe. Louez un appartement et découvrez une atmosphère agréable dans un de nos appartements pour des destinations telles que France, Paris, Tel Aviv, Lisbonne.

Chalet de luxe à Megève

France, Haute-Savoie


Chalet de luxe à Megève

"Cet incroyable chalet nous a permis de passer des vacances d'exception au cœur de la montagne"

France, Haute-Savoie
Saint Nicolas des Champs

Paris, 3e


Saint Nicolas des Champs

"Un duplex immense et magnifique à la vue incroyable"

Paris, 3e
Saint Thomas d'Aquin

Paris, 7e


Saint Thomas d'Aquin

"Sublime appartement dans un quartier d'exception de la Rive Gauche"

Paris, 7e
Castelo de São Jorge

Lisbonne, Castelo


Castelo de São Jorge

"Des vues magnifiques pour ce bien d'exception avec terrasse à Lisbonne. Hautement recommandé !"

Lisbonne, Castelo
Notre Dame des Blancs Manteaux

Paris, 3e


Notre Dame des Blancs Manteaux

"Spacieux et feutré, cet appartement est parfait pour un séjour à Paris"

Paris, 3e
Sainte Croix de Paris

Paris, 3e


Sainte Croix de Paris

"Un appartement calme et spacieux en plein cœur du Marais à Paris"

Paris, 3e
Notre Dame de Paris

Paris, 5e


Notre Dame de Paris

"Magnifique appartement parisien, très bien situé dans le Quartier Latin, avec Notre-Dame au bout de la rue "

Paris, 5e
Chalet Ménor

France, Savoie


Chalet Ménor

"Vacances inoubliables à la montagne avec toute la tribu dans ce chaleureux chalet traditionnel"

France, Savoie
Jardin des Plantes

Paris, 5e


Jardin des Plantes

"Appartement très spacieux et parfait pour une famille"

Paris, 5e
Palais de Chaillot

Paris, 16e


Palais de Chaillot

"Un luxueux et spacieux appartement situé à deux pas des Champs Elysées à Paris"

Paris, 16e

Dernières actualités


Le blog HomeTown vous propose une sélection d'articles consacrés aux meilleures destinations, leurs nouvelles, la culture, les activités et bien sûr, les habitants de ces destinations

Gourmet

Où et comment goûter de bons vins portugais à Lisbonne

il y a 1 mois - Valérie D.

Il n’y a pas que le Bordeaux, le Bourgogne et les Côtes du Rhône dans la vie ! Les œnophiles le savent, le Portugal est un excellent pays de vin. Le trop méconnu vignoble portugais compte une trentaine de régions d’appellation d’origine. Des productions viticoles variées dont on peut découvrir les tanins aux tables de fameux bars ou restaurants lisboètes, ou pourquoi pas à l’occasion d’un tour organisé dédié aux meilleurs breuvages de la région. Ainsi doucement enivré par les arômes locaux, on ne repartira peut-être pas de Lisbonne sans une ou deux bonnes bouteilles dénichées parmi les caves et boutiques spécialisées de la capitale portugaise. Santé ! Un riche vignoble portugais Des crus portugais, on connait surtout le Porto, le Vinho Verde, ou le Madère. Le vignoble lusitanien possède pourtant une  grande variété de rouges, de blancs ou de pétillants qui peuvent accompagner toutes sortes de mets et d’occasions diverses. Lisbonne elle-même ne compte pas moins de neuf dénominations d’origine : Bucelas, Colares et Carcavelos au sud, Alenquer, Arruda, Lourinhã, Óbidos et Torres Vedras au centre, et Encostas d'Aire au nord. Le Bucelas blanc est par exemple excellent pour accompagner vos sardines locales. En allant visiter Sintra, on pourra goûter le Colares rouge qui est vinifié non loin, et sans trop s’éloigner, les vins d’Estremadura sont quant à eux parmi les meilleurs blancs du pays. Plus au Sud de la ville blanche, on produit le Moscatel d’Arràbida. Doux, doré, il est idéal pour l’apéritif ou le dessert, quand il a 20 ou 30 d’âge. Les viandes grillées s’accorderont davantage avec un bon Dâo rouge. Pour des tables aux saveurs plus corsées, on privilégiera les vins de l’Alentejo, du Barraida ou du Douro, petite région du Nord bien connue aussi pour le fameux Porto. En parlant du Porto, justement, sachez que s’il est apprécié des Français à l’heure de l’apéritif, ou en entrée avec un bon melon, les Anglais le préfèrent avec leur fromage, tandis que les Portugais le boivent quant à eux à la fin du repas. L’autre star des nectars portugais bien sûr, c’est le Vinho Verde. S’il tient son appellation de « vin vert » de sa fraîcheur toute printanière et de ses vendanges précoces (contrairement au « Vinho Maduro », ou « vin mûr »), ne vous y trompez pas : ce mousseux peut être rouge comme blanc. N’oublions pas enfin les vins de l’Algarve enfin, qui fleurent bon le soleil de la  région vitivinicole de Portimão. Originaire de l’Algarve aussi, l’Amarguinha est une très douce liqueur d’amande amère. La diversité des millésimes portugais n’empêche en effet pas de découvrir les joies des célèbres liqueurs du pays. Typiquement lisboète, la Ginjinha ou Ginja est en effet un « immanquanble » de la capitale, à vous de voir si vous préférez cet alcool de griotte avec ou sans la cerise au fond du gobelet. Enfin, par temps de grosses chaleurs, vous pourrez toujours tremper vos lèvres dans la fraîcheur d’une bière nationale de votre choix : Sagres, Super Bock, Cristal ou Imperial. Appellations des vins portugais Notons que les vins portugais sont soumis à une classification qui se partage en quatre catégories : DOC (Denominação de origem controlada), IPR (Indicação de proveniência regulamentada), VR (Vinhos Regionais, synonymes de « Vins de Pays »), et enfin les Vinhos de Mesa ou « Vins de Table ». Les catégories DOC et IPR obéissent à la législation européenne V.Q.P.R.D. (Vin de Qualité Produit en Région Déterminée). L’appellation DOC est l’équivalent de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) française. Ces vins de très hautes qualités gustatives, aromatiques, sont attachés à des terroirs et répondent aux normes les plus strictes (cépages, caractéristiques des sols, taux d’alcool, etc.). La catégorie DOC compte chaque année de nouveaux élus, parmi lesquels on retrouve le Porto, le Barraida, le Pico ou le Madère entre autres illustres bouteilles. Les vins classés IPR (qu’on peut traduire comme « Indication de Provenance Réglementée ») sont en attente de leur appellation DOC, et observés dans cette optique pendant cinq ans afin de l’obtenir. Pour ainsi dire, ces IPR sont les candidats au casting de «La Nouvelle Star » du vin portugais. Les « Vinhos Regionais », de bonne qualité, remplissent la condition d’une origine régionale déterminée, mais ne répondent cependant pas à l’ensemble des règles imposées par l’appellation DOC. L’Algarve, l’Alentejano, l’Estremadura, en font partie. Les vins de table portugais peuvent réserver quelques bonnes surprises, mais n’ont pour la plupart rien de la qualité de leurs voisins sous appellations contrôlées.Bonnes adresses pour déguster du vin à Lisbonne Maintenant que nous savons tout sur le patrimoine viticole du Portugal, il reste à trouver de bonnes adresses pour savourer ces bons vins à Lisbonne. La capitale ne manque pas de lieux dédiés aux plaisirs de l’œnologie, et les amateurs de bons vins trouveront un large choix de bistrots, de restaurants dotés de bons sommeliers, ou de belles caves à visiter. Nous avons sélectionné quatre lieux à découvrir pour les amateurs de vin à Lisbonne. The Old Pharmacy, par exemple, est un incontournable bar à vins situé dans le quartier du Bairro Alto. Le service attentionné accueille un nombreux public dans son décor d’ancienne pharmacie, pour y prodiguer ses meilleurs conseils « thérapeutiques » … En plein centre-ville, le restaurant Sommelier Lisbon est, comme son nom l’indique, une table gastronomique de choix, idéale pour accompagner son repas des meilleures bouteilles. Sa carte des vins regroupe plus de 80 sélections ! Mais le must pour consacrer un moment entièrement dédié à la dégustation des vins de tout le pays, est la salle voûtée de ViniPortugal, trônant sur la Praça da Commercio. Pour le prix d’un forfait de votre choix, vous pouvez goûter différents vins au verre, et découvrir toute la variété des terroirs et cuvées du Portugal. Ici, on ne se contente pas de trinquer, ni même de « boire un verre » dans un lieu convivial, on explore. Des événements autour du vin et des dégustations thématiques sont également proposés parmi de multiples activités. Puis allez, ne boudons pas notre plaisir, au détour d’une ruelle pavée, de s’accouder au comptoir d’une typique ginjhana. Lisbonne en regorge, et il est facile de les repérer notamment dans le quartier du Rossio, aux noyaux de cerises jetés sur le trottoir. Le spot historique reste A Ginjinha Espinheira, où pour la modique somme d’1,10€, le patron vous enverra la délicieuse liqueur de cerise tant aimée des lisboètes (et rien d’autre, on est là que pour ça !). The Old Pharmacy : 83, R. do Diário de Notícias 73 – Lisbonne Horaires : tous les jours de 17h30 à 00h00 Sommelier Lisbon : Rua do Telhal, 57 – Lisbonne Horaires d’ouverture : tous les jours de 18h30 à 00h45 ViniPortugal Sala Ogival : Terreiro do Paço, Ala Poente – Lisbonne Horaires d’ouverture : de 11h à 18h30 A Ginjinha Espinheira : Largo de São Domingos, 8 – Lisbonne Horaires d’ouverture : tous les jours de 9h à 22h Découvrir la culture viticole portugaise… et en rapporter quelques arômes à la maison Vous êtes devenu expert en vins portugais, vous avez goûté ceux qui vous plaisait et savez maintenant lesquels sont vos préférés. Impossible de rentrer à la maison sans rapporter au moins une bonne bouteille, et pourquoi pas, le souvenir d’un vrai tour sur la route des vins dans la région ! Il suffit pour cela de descendre du tramway nº28 tout près de la cathédrale. Derrière la nouvelle boutique GN Cellar, on retrouve la très renommée Garrafeira Nacional. Le caviste propose toute la gamme des crus portugais, du vin de table au DOC le plus raffiné, du vinho le plus vert aux millésimes les plus anciens.   Pour aller plus loin dans l’exploration œnologique de la région, pourquoi ne pas tenter une journée organisée sur les routes viticoles. De nombreux tours proposent par exemple un chauffeur privé passe vous chercher pour vous guider une journée entière entre dégustations privilégiées dans les plus belles caves de la région, visites des vignes les plus prestigieuses, et arrêt dans de charmants villages. Une expérience sensorielle complète qui permet de savourer pleinement tout le caractère des vins locaux… avec modération, mais aussi délectation ! GN Cellar -  Rua da Conceição, 20/26 - LisbonneHoraires d’ouverture : Tous les jours, de 10h à 21h

Lire plus
Où et comment goûter de bons vins portugais à Lisbonne

Où et comment goûter de bons vins portugais à Lisbonne

Achats

Shopping chic à Megève

il y a 1 mois - Valérie D.

Faire du shopping à Megève est un sport aussi facilement praticable que le ski. La très chic station de sports d’hiver française doit sa renommée mondiale, il est vrai, à sa clientèle la plus fortunée, depuis que la famille Rothschild décida d’en faire un de ses lieux de villégiature privilégié. Une clientèle qui attend de retrouver, au cœur de Alpes comme chez elle, la qualité de produits haut de gamme qu’elle a pour habitude de consommer. Pour répondre à cette exigence, l’économie mégevane ne manque pas d’arguments puisqu’elle ne possède pas moins de 200 commerces, dont de nombreuses adresses raffinées et de luxe. Nous vous en proposons quelques-unes parmi les plus belles … Aallard : la griffe légendaire « Made in Megève »  S’il y a une adresse que vous ne trouverez qu’à Megève, mais qui jouit pourtant d’une réputation internationale, c’est Aallard.  C’est sans nul doute la fameuse marque de mode mégevane qui a donné ses lettres de noblesses au shopping chic à Megève. On peut ici parler de tradition, puisque la boutique a ouvert ses portes en 1926, année même de la naissance d’Edmond de Rothschild qui contribuera très largement au développement de la station lancée par sa mère Noémie de Rothschild. La griffe unique prend très tôt ses racines dans la modernité, puisqu’Aallard est l’inventeur en 1930 du pantalon fuseau, idéal pour une pratique confortable du ski. Une légende était née, celle d’un style si caractéristique à Megève, alliant sportivité et élégance, et d’un savoir-faire imparable des matières et de la coupe. Savoir-faire que la fameuse enseigne a ensuite décliné au prêt-à-porter, et qui continue de se transmettre de génération en génération au sein de la famille Allard. Une excellence qu’on ne peut pas manquer en flânant dans les rues de Megève, puisque les boutiques Aallard trônent place de l’Eglise, telles un ancrage évident dans le quotidien de la station. Aallard : 148 Place de l'Église, 74120 Megève Horaires d’ouverture : Tous les jours de 10H à 13h et de 14h30 à 20h Megève, au carrefour du prêt-à-porter de luxe et des enseignes sportives haut-de-gamme Aallard ayant « fait des petits », la clientèle sportive de Megève a cependant tout loisir de diversifier sa garde-robe auprès de nombreuses autres enseignes non moins prestigieuses, bien que moins locales. Dans la tradition de mode sportswear raffinée qu’on aime à retrouver en centre-ville, le tableau n’aurait pas été complet sans une boutique aux couleurs de la centenaire marque française Rossignol. L’équipementier historique des champions de ski français, d’Emile Allais à Martin Fourcade en passant par Jean Vuarnet, a diversifié son activité, et propose depuis 2015 des collections de mode dans l’esprit « sport chic » si cher à Megève. Bien sûr Megève est le parfait alliage à la française de la ville et de la montagne, et sa tradition commerçante est à cette image. On y trouve donc tout naturellement de belles adresses « Fashion » nationales et internationales qui n’ont rien à envier aux meilleurs spots de shopping de Paris. Pour ceux qui n’auraient pas suivi, Serge Blanco n’est pas seulement un mythique joueur de rugby, mais prête également son illustre nom à une marque qui, détrompez-vous, ne vend pas que de larges polos à rayures. Sa mode masculine et plutôt citadine est présentée dans sa boutique mégevane au sein d’un décor à la scandinave où il est agréable de faire son shopping. Autre grand nom de la mode qui fait la fierté de la France de par le monde, Lacoste a bien entendu elle aussi une adresse à Megève. Pour la mode féminine, vous ne serez, mesdames, pas plus mal servies que sur l’Avenue Montaigne à Paris, puisqu’Hermès a posé ses valises ici-même, au cœur des Alpes, oui. La fameuse marque de luxe propose à Megève tout ce qui fait son succès bien au-delà des frontières françaises : mode, maroquinerie, accessoires, et bien sûr, ses inimitables Carrés. Pour un vestiaire toujours luxe mais accessible, la boutique Ba&Sh n’est pas présente qu’à Saint-Germain-dès-Prés, mais aussi dans notre capitale de la mode de Haute-Savoie. Les matières nobles et le style « décontracté chic » des jeunes créatrices Barbara Boccara et Sharon Krief font forcément sensation dans les rues de Megève. Rossignol Megève : 152 avenue Charles Feige 74120 Megève Ouvert toute l’année Serge Blanco Megève : 8 Rue des 3 Pigeons, 74120 Megève Horaires d’ouverture : Tous les jours de 10H à 19h30 Hermès Megève : 128 Place de l'Église, 74120 Megève Horaires d’ouverture : Tous les jours sauf les mardis et mercredis, de 10H à 12h30 et de 15h à 19h Ba&Sh Megève : 83 Rue Mgr Conseil, 74120 MegèveHoraires d’ouverture : Tous les jours de 10H à 19h Authenticité et beaux produits Mais le shopping chic à Megève, ce n’est pas que la mode ! Architecte d’intérieur, décorateur, Arnaud Millet se définit lui-même comme un « antiquaire créateur », et son magasin AM Design est le lieu parfait pour dénicher une pièce unique de mobilier ou de luminaire de grande qualité. Les matières sont nobles, et le service est sur-mesure, réalisé par l’atelier de la maison. Cette fois c’est sûr, on ne rapportera pas chez soi le même fauteuil qu’on retrouve ensuite chez tout le monde ! Autre artisan de choix qui permet de rapporter un peu des effluves des Alpes dans ses valises, le Maître parfumeur Alberto Morillas a ouvert une boutique de sa marque Mizensir à Megève, pour notre plus grand plaisir. Cet andalou, genevois d’adoption, a fondé sa Maison de parfum en 1999 au bord du Lac Léman. Spécialisé dans les bougies parfumées signées par de grands « nez », cet auteur de fragrances uniques propose désormais également une collection d’eaux de parfums, dans le même idéal d’un artisanat familial au service du luxe.  AM Design : 96 Route Edmond de Rothschild, 74120 Megève Horaires d’ouverture : Du lundi au vendredi, de 9h à 18h Mizensir Megève : 91 Rue Ambroise Martin, 74120 Megève Horaires d’ouverture : De 10H à 13h et de 15h à 19h Saveurs savoyardes pour les fins palais Et puisqu’il n’est pas question de quitter le Pays de Savoie sans emporter avec soi un peu des saveurs si particulières de sa gastronomie locale, nous vous avons même déniché deux belles adresses gourmandes ! L'Epicurie ne peut mieux porter son nom, puisque cette boutique de produits gastronomiques haut de gamme regorge de plaisirs pour les gourmets. Caviar de la Maison Prunier, foies gras, saumon Balik, chocolats de Chapon, cave bien garnie, mais aussi saucissons de Savoie ou tomme des Bauges, les étals de cette charmante épicerie répondent à toutes les papilles les plus délicates comme les plus curieuses de mets authentiques. Le Flocon de Sel est sans doute la table étoilée la plus courue à Megève. Y est associée une boutique et cave présentant une belle sélection de vins et spiritueuxparmi lesquels vins de Savoir et autres Chartreuse se taillent une belle part. Vous y trouverez aussi quelques délicieuses confitures maison, et pour faire honneur au pays, une gamme de couteaux Opinel et Victorinox. Les livres du Chef Emmanuel Renaut, qui est à la tête du restaurant 3 étoiles Flocons de Sel, sont évidemment en bonne place parmi ces produits. L’Epicurie : 20 Rue Saint-Jean, 74120 Megève Horaires d’ouverture : Du jeudi au dimanche, de 9h à 13h et de 15h30 à 19h30 La Cave Flocon de Sel : 75 rue Saint François de Sales 74120 Megève Horaires d’ouvertures : Toute l’année de 10h30 à 12h30 et de 15h30 à 19h30

Lire plus
Shopping chic à Megève

Shopping chic à Megève

Secrets

Paris exotique : faire le tour du monde sans bouger de la capitale

il y a 1 mois - Valérie D.

Paris est une capitale mondiale à bien des égards. La cité a vu se rencontrer les peuples, se mêler les traditions diverses, et garde en elle les empreintes de ces influences issues des cinq continents. Faire le tour du monde sans quitter Paris, c’est une aventure accessible au prix d’un ticket de métro ou de quelques pas de côté. Architectures et jardins d’inspirations étrangères, saveurs et parfums d’ailleurs, la ville lumière offre une multitude de spots où se connecter aux quatre coins du globe sans perdre de vue la Tour Eiffel. Ces lieux sont même si nombreux qu’on ne les énumérera pas tous, mais une poignée d’entre eux retiennent tout particulièrement notre attention… attachez vos ceintures, décollage immédiat ! Cultes d’ici et d’ailleurs « Paris vaut bien une messe », aurait affirmé le souverain Henri IV. Pour la célébrer, Paris a Notre-Dame, mais pas seulement. Depuis 1861, la capitale française est le siège de l'Archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale, avec la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky. L’église de style byzantino-moscovite témoigne de la présence russe en France depuis la fin du XVIIIème siècle. Ses absides caractéristiques sont surmontées de flèches ornées de bulbes dorés, eux-mêmes coiffés de la croix russe à huit branches. Ici donc point de gargouilles, vous êtes pourtant bel et bien dans le VIIIème arrondissement de Paris. Plus célèbre sans doute, le minaret de 33 mètres de haut de la Grande Mosquée de Paris fût érigé en 1922 d’après les modèles d’édifices d’Afrique du Nord. Les parisiens savent qu’ils trouveront à l’ombre de son architecture hispano-mauresque le meilleur thé à la menthe de la capitale. Après avoir accompagné son breuvage de quelques pâtisseries orientales dans le fameux salon de thé, et pourquoi pas profité du hammam, le visiteur peut entrevoir les salles de prières, puis visiter le patio, avant de flâner dans un jardin d’inspiration andalouse. Marbres blancs, colonnes et zelliges multicolores, palmiers et tapis orientaux : passées les portes en cèdre du Liban, le dépaysement en plein cœur du Vème arrondissement est garanti. Pour des voyages spirituels plus lointains encore, on peut aussi découvrir la Grande Pagode de Vincennes et son temple bouddhiste Kagyu Dzong. Ce refuge zen côtoie abrite le plus grand Bouddha d’Europe, recouvert d’or, offert par la Thaïlande. De l’autre côté de Paris, c’est l’hindouisme qui est à l’honneur, près du métro La Chapelle : bienvenue dans le quartier surnommé « Little Jaffna » où règnent cultures indiennes et sri-lankaises. C’est entre les magasins de saris et les épiceries tamoules, qu’est situé le temple Sri Manicka Vinayakar Alayam consacré à Ganesh. La divinité à tête d'éléphant, fils de Shiva, est célébrée ici en septembre, lors d’un défilé grandiose et coloré. Oasis de verdure exotiques Parmi les quelques écrins de verdure que compte la grande métropole parisienne, on trouve une poignée de jardins hors du commun. Le plus grand d’entre eux est le Jardin d’Agronomie Tropicale, dans le Bois de Vincennes. Cet espace vert inauguré pour l'exposition coloniale de 1907 a rouvert ses portes au public en 2006. Il permet d’observer ce qu’il reste des pavillons d’inspirations africaines ou asiatiques, au cœur d’une végétation parsemée de quelques plantes tropicales. On lui préfère le parc du Musée Albert Kahn. L’ancienne propriété du philanthrope voyageur regroupe des jardins anglais, français, et japonais autour du musée. Un îlot entre deux ponts de bois rouge, des cerisiers en fleurs, bambous et galets, même les carpes ne manquent pas : on se croirait au pays du Soleil levant. De dimensions plus modestes, Le jardin de l’hôtel d’Heidelbach au Musée national des arts asiatiques - Guimet, dans le XVIème arrondissement de Paris, reflète lui aussi merveilleusement tout l’art du jardin à la japonaise, dans une vision idéalisée de la nature. Le moment idéal pour s’y rendre est le printemps, quand s’y déroulent des cérémonies du thé traditionnelles, au sein d’un pavillon dédié, construit par le maître-charpentier Yamamoto Takaaki. Architectures insolites De ces lieux insolites qui habillent Paris d’une touche d’exotisme, on n’oubliera bien sûr pas de citer la Cité Universitaire Internationale. On entend déjà toutes les langues du monde en sortant de la station RER Cité Universitaire, puisque ce campus accueille 12000 étudiants issus de 140 pays. Ces derniers ont la chance d’être logés dans une quarantaine de bâtiments conçus par de grands noms de l’architecture mondiale (Lucio Costa, Le Corbusier, ou Claude Parent). Ici se côtoient tous les styles nationaux avec notamment les Maisons de l’Iran, de la Corée, du Japon, de l’Argentine, ou le Collège d'Espagne. Isolée en plein VIIIème arrondissement, et d’autant plus spectaculaire, la Maison Loo surprend quant à elle le badaud par ses murs rouges. La pagode d’inspiration chinoise, ancien hôtel particulier d’un marchand d’art nostalgique de son pays, M.Loo, est aujourd’hui un musée privé, qui propose expositions et salons privatisables. L’occasion de découvrir une décoration intérieure aussi dépaysante que la surprenante façade.   Saveurs de pays lointains Bien sûr les restaurants ne manquent pas dans la capitale mondiale de la gastronomie. Mais quand on veut dépayser ses papilles, où dîner à Paris ? Bien sûr, pour déguster de fins mets asiatiques et découvrir qu’il n’y a pas que les nems et les sushis dans la vie, les parisiens connaissent bien la rue Sainte Anne dans le quartier de l’Opéra pour les meilleurs restaurants japonais, ou l’avenue de Choisy dans le « China Town » du XIIIème arrondissement pour la cuisine chinoise la plus authentique. Les amateurs de falafels iront quant à eux chercher pitance dans le Marais. Envie de goûter un vrai mafé malien ? Le quartier de la Goutte d’Or, métro Château Rouge, regorge d’épiceries spécialisées en produits africains. A l’affût de parfums d’Inde ? C’est Passage Brady que ça se passe. Ce « Little India » cache derrière ses devantures colorées les épices les plus piquantes. Hors des sentiers battus et de ces quartiers où vous n’aurez que l’embarras du choix, Paris compte également de nombreuses tables qui se fondent presqu’incognito dans le paysage haussmannien : cuisines vietnamiennes, thaï, mexicaines, argentines, ou encore péruviennes ont toutes trouvé leur place non loin de la Seine. Parmi ces bonnes adresses de restaurants exotiques à Paris, nous avons testé pour vous une référence de la gastronomie indonésienne : le bien nommé Indonésia, situé tout près du Jardin du Luxembourg. Derrière une entrée presque secrète, on découvre un décor de bambou orné de marionnettes et de masques évocateurs des cultures de l’archipel volcanique. Les plats nationaux qui y sont servis tels que le nasi goreng (riz frit) ou le sate ayam (brochettes de poulet sauce cacahuète) transporteront vos sens à Yogyakarta ou à Ubud, au son d’un gamelan traditionnel… on s’y croirait !

Lire plus
Paris exotique : faire le tour du monde sans bouger de la capitale

Paris exotique : faire le tour du monde sans bouger de la capitale

Vie nocturne

Cinq péniches où prendre un verre le soir à Paris

il y a 2 mois - Valérie D.

Cinq péniches où prendre un verre le soir à Paris Paris est une fête ! …Oui, mais vous avez fait le tour de tous les rooftops de la capitale. Il est temps de venir vous rafraîchir les idées au bord de l’eau ! Flâner le long de la Seine est un des sports favoris des parisiens. Depuis que les berges de la Seine ont été ouvertes aux piétons, ce passe-temps qui se prête parfaitement aux longues soirées d’été, est devenu plus agréable que jamais. Les 10 hectares du Parc Rives de Seine ont vu fleurir le long des quais parisiens de nombreux bars où prendre un verre, terrasses où dîner, barges où danser, dancefloors flottants où faire la fête. Lieux branchés ou buvettes bucoliques, les péniches parisiennes offrent désormais un large choix pour satisfaire tous les goûts : voici notre « Top 5 », et c’est au plus près du fleuve que ça se passe. Chill avec vue au Rosa Bonheur Le Rosa Bonheur sur Seine est le troisième établissement d’un ensemble regroupant d’autres lieux très prisés des habitants de la capitale française. Au pied des dorures du Pont Alexandre III depuis 2014, le Rosa Bonheur est déjà un classique des soirées parisiennes. En plein cœur d’un site où Paris est impériale, cossue, la sympathique péniche ornée de flamands roses offre un havre de décontraction aux flâneurs de bords de Seine. Dans le respect du cadre, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, on sirote un rosé en dégustant des tapas ou de fameuses pizzas au feu de bois, on profite de sa piste de danse au rythme des flots à l’occasion d’un bal, ou on se trémousse au son d’un concert pop-rock, entre deux parties de baby-foot. Tenez-vous bien aux cordages, le coucher de soleil y est à tomber à la renverse, et ça se sait (prévoyez de ne pas être seul…). Rosa Bonheur Sur Seine - Port des Invalides, 75007 Paris Horaires d’ouverture : Barge : Dimanche de 11H30 à 22H30 ; lundi et mardi de midi à 22H30 ; mercredi de midi à 0H30 ; du jeudi au samedi : de midi à 1H30 Terrasse : Tous les jours de midi à minuit (en fonction de la météo) Pizza : Du mercredi au dimanche midi et soir Ambiance de bords de mer aux Maquereaux Larguez les amarres ! Autre rive, autre atmosphère, le bar-restaurant flottant Les Maquereaux a rouvert sa terrasse le 1er mai dernier, pour nous transporter dans une ambiance maritime jusqu’au mois d’octobre. Vue sur l’Ile Saint Louis, ambiance musicale assurée par la maison avec des DJ invités chaque semaine, les tables hautes et canapés des Maquereaux offrent à leurs clients un subtil mélange de modernité et d’authenticité bonne enfant. On y savoure notamment de fraîches huîtres de Bretagne, des coquillages ou du poisson fumé de l'Ile d'Yeu : en un mot, passer une soirée sur cette jolie barge sous les platanes, c’est un peu partir en vacances. Après avoir dégusté les produits de la mer, goûté aux cocktails, il est possible de profiter de l’embarcation jusqu’au bout de la nuit puisque la péniche se transforme en club, faisant voguer les danseurs jusqu’à 2H du matin. Les Maquereaux - Quai de l'hôtel de ville, 75004 Paris Horaires d’ouverture : Du mardi au samedi de 17h à 2h ; le samedi de 12h30 à 2h ; le dimanche de 12h30 à 21h Grand bouillon de culture au Petit Bain Trichons un peu, en comptant parmi nos coups de cœur une embarcation qu’on ne peut pas vraiment appeler « péniche »… mais qui vaut le détour pour se prélasser en bord de Seine sans « bronzer idiot ». Imaginé par le collectif d’architectes Encore Heureux, amarré dans un environnement urbain, la barge du Petit Bain se définit comme un « équipement culturel flottant ». Tout un programme pour ce petit navire (qui n’avait jamais navigué), né en 2011 d’une initiative des créateurs de l’association la Guinguette Pirate. L’association fait partie des tous premiers acteurs culturels qui avaient pris possession des bords de Seine dès 1995, en réhabilitant des bateaux de patrimoine en salles de concert (la Guinguette Pirate et le Batofar). Le Petit Bain conserve l’idée originelle de réunir le social, le culturel, l’économique… et le plaisir de profiter des abords du fleuve. Ce lieu est pour ainsi dire un espace tout-terrain où on peut se délecter d’un bon petit plat ou d’un verre au pied de la Bibliothèque François Mitterrand, écouter de la musique, admirer une exposition. Véritable pôle culturel du XIIIème arrondissement de Paris, le Petit Bain peut accueillir 450 personnes pour des concerts d’artistes émergents, et dispose d’un restaurant de 70 couverts où découvrir de ses une cuisine de saison aux influences variées. Autres atouts de charme de cet endroit accueillant : le toit-terrasse et le jardin aquatique offrent un écrin idéal pour profiter de l’été parisien sous les lampions colorés. Le Petit Bain -  7 port de la Gare, 75013 Paris Horaires d’ouverture : Le mardi et le mercredi de 18h à minuit ; du jeudi au samedi de 16h à 2h ; le dimanche de 16h à minuit. Tout le monde dit « I love you » à bord du Marcounet Retour sur la rive droite du Paris historique, au pied du Pont Marie, entre l’Hôtel de Ville et l’Île Saint Louis. Construite en 1925, la péniche Le Marcounet immerge ses hôtes dans le  Paris by night de Woody Allen ou des films hollywoodiens des années 50. En effet tout y est : la Seine et ses îles, le ballon de rouge, les concerts de bop ou de blues. Un peu bar à vin, un peu club de jazz, pas mal bobo, le cocktail parfait du lieu parisien où il fait bon jouer avec l’image d’Epinal de la capitale française. Quand sa belle terrasse, qui peut accueillir jusqu’à 190 personnes, est complète, le Marcounet « déborde » et inonde les quais de palettes de bois transformées en tables. L’atmosphère plus feutrée du pont réservé aux concerts contraste alors avec les éclats festifs de l’apéro estival qui s’installe alors sur la pavé parisien. Dehors comme dedans, l’esprit reste chaleureux, on se sent vite chez soi… au point de revenir pour le brunch du dimanche, pourquoi pas ? Péniche Marcounet - Port des Célestins, au pied du Pont Marie, 75004 Paris Horaires d’ouverture : De 10h à minuit Saisir l’âme de Paris avec La Balle au Bond Boire un verre à Paris en admirant le coucher de soleil face au Louvre, que demande le peuple ? C’est ce que propose la péniche de La Balle au Bond, tout près de le mythique Pont des Arts. Comme au Petit Bain, le public venu se détendre en soirée en bord de Seine peut varier les plaisirs en jouissant de la programmation riche du lieu en concerts, expositions, ou autres rencontres littéraires. Du côté des réjouissances culinaires, on peut goûter depuis sa grande terrasse à ciel ouvert ou son salon intérieur, une cuisine fusion et de saison entièrement composée de produits frais.  Particulièrement bien situé, le grand bateau blanc permet de rayonner sur quelques-uns des plus emblématiques quartiers de Paris : les Tuileries, le Musée du Louvre, le quartier latin, ou un peu plus loin Notre Dame de Paris. La Balle au Bond - Port des Saints-Pères (face au 3 quai Malaquais), 75006 Paris Horaires d’ouverture : Du mercredi au dimanche, de 11h30 à 19h

Lire plus
Cinq péniches où prendre un verre le soir à Paris

Cinq péniches où prendre un verre le soir à Paris

Culture & Art

Focus sur la première édition du festival Savoy Truffle de Megève

il y a 2 mois - Valérie D.

Que faire à Megève l’été quand la neige a fondu ? Les activités et charmes de la station ne manquent pas, quant à l’offre culturelle, elle est d’une richesse telle qu’elle ne permet pas un jour d’ennui, entre deux randonnées ou excursions dans la région Savoie Mont-Blanc. Si Megève est considérée par des institutions telles que le New York Times comme une des plus belles destinations touristiques mondiales, c’est aussi parce que Megève est une ville de culture. Du Megève Blues Festival aux Estivales de Megève, en passant par le Festival international Jazz à Megève, les habitués de la station savoyarde savent qu’ils y retrouveront chaque année leurs rendez-vous culturels hauts de gamme dans un cadre exceptionnel en plein cœur des Alpes, au pied du Mont-Blanc. Non contente d’une telle variété de rendez-vous culturels, Megève accueille en cet été 2018 la première édition de son nouveau festival Savoy Truffle. Les fans des Beatles savent que le « Savoy Truffle » (comme la chanson figurant sur le fameux « Album blanc » de 1968) est l’idée d’un bonbon au chocolat si délicieux qu’on en dégusterait sans savoir s’arrêter. C’est avec la même gourmandise que semble avoir été imaginé le festival du même nom à Megève, puisque l’événement culturel est pluridisciplinaire. Se tenant du 17 août au 2 septembre 2018 à Megève, cette édition 2018 accueillera pendant deux semaines musique, cinéma, littérature, théâtre, sous le signe d’un fil rouge thématique : le Pays de Savoie. La région est un écrin de trésors culturels, et Megève compte bien nous le rappeler. On y croisera donc bien sûr quelques enfants du pays : le violoniste Renaud Capuçon, l’écrivain Eric-Emmanuel Schmitt, parmi les plus illustres. Le Festival Savoy Truffle sera aussi l’occasion de voir la Savoie qui a accueilli les plus belles scènes de cinéma, celle qui a inspiré les artistes locaux, sportifs, écrivains. Un festival culturel placé sous le signe des sommets, mais accessible à tous, puisqu’il n’oublie pas de gâter les enfants, avec une partie du programme leur étant spécialement dédié. Le Pays de Savoie à l’honneur Les visiteurs éclairés du pays n’ignorent pas que la Savoie est un des hauts lieux mondiaux de l’art baroque. Quoi de plus naturel donc d’ouvrir le festival avec un hommage au fameux compositeur mégevan Georg Muffat (1653-1704), élève de Lully, ami de Corelli, inspirateur de Bach, s’il vous plaît. Pour cette grande ouverture baroque, son Concerto Grosso et une passacaille seront interprétés par l’Orchestre baroque « Les Musiciens du Louvre » et la claveciniste Rebecca Maurer. Le spectateur féru de musique du Grand Siècle pourra ensuite entendre des œuvres de son fils Gottlieb Muffat, de Jean-Baptiste Lully, et enfin d’Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre. Ce concert d’ouverture se tiendra tout naturellement en l’Eglise Saint-Jean Baptiste de Megève, qui fait partie du circuit des églises baroques de Savoie, et où fut baptisé Muffat. La région n’est décidément pas en reste musicalement, puisque parmi les nombreux concerts qui seront donnés à Megève pendant son festival de fin d’été, on pourra par exemple entendre jouer l´Orchestre Accordéoniste de Savoie, l’Orchestre Symphonique des Alpes, ou encore l'Orchestre des Pays de Savoie. Le nouveau festival multidisciplinaire n’oubliera bien sûr pas de rendre hommage à la beauté et à la paradoxale hospitalité de ses montagnes, à travers une palette de rendez-vous autour de son histoire et de son identité. Des conférences « Truffle Talks » seront l’occasion d’entretiens avec les savoyards Sylvain Saudan, alpiniste, ou l’historien Gabriel Grandjacques. Le premier, skieur de l’impossible, interviendra en marge de la projection de son film « La Liste » sur le thème de « La montagne extrême », tandis que le second reviendra sur son ouvrage « La Montagne-Refuge », qui retrace l’histoire de ces familles ayant trouvé abri notamment à Megève durant la seconde guerre mondiale. Montagnes savoyardes décidément inspirantes, comme le rappelleront les projections de films tournés dans la région ou faisant référence à de fameuses pages de son histoire. Le Savoy Truffle de Megève permettra ainsi aux cinéphiles de voir ou de revoir sur grand écran Le Guépard (1963), classique de Visconti romançant l’épopée du Duc de Savoie devenu roi de l’Italie réunifiée. Les Alpes sur pellicule, c’est aussi l’occasion de savourer de belles images de Johnny Halliday dans le « Salaud, on t’aime » (2014) de Claude Lelouch, tourné à Praz-sur-Arly. Des personnalités locales de dimensions nationale et internationale En têtes d’affiche du Megève Savoy Truffle Festival, rien d’étonnant donc à retrouver d’illustres « locaux de l’étape ». Pour cette première édition, ce sont l’écrivain Eric-Emmanuel Schmitt et le musicien Renaud Capuçon qui feront à Megève l’honneur de leur présence. Impossible de faire un festival dédié aux pépites culturelles du Pays de Savoie sans la présence d’un des deux illustres frères Capuçon, nés à Chambéry. C’est donc le violoniste de la fratrie, Renaud Capuçon, qui viendra interpréter avec son pianiste Guillaume Bellom, du  Bach, du Ravel, du Strauss ainsi qu’une sonate de Claude Debussy, dont on célèbrera le 155ème anniversaire de la naissance le jour-même. Né dans le Rhône, élevé en Savoie, maître de conférences en philosophie à l'université de Savoie, Eric-Emmanuel Schmitt est chez lui au pied du Mont Blanc. Le Prix Goncourt 2010, lira son œuvre «Concerto à la mémoire d´un ange» (qui s’achève dans le lac d´Annecy). Toujours la Savoie donc, et toujours la musique, puisque l’œuvre raconte le destin d’un pianiste jaloux et orgueilleux qui doit choisir la gloire ou l’amitié de confrère violoniste. L’écrivain savoyard sera également présent aux côtés de David Robert Coleman, chef d´orchestre et compositeur à la Staatsoper Berlin, et de Maximilian Simon, violoniste, pour un entretien sur la relation entre littérature et musique. Un festival pour toute la famille Le programme du festival mégevan se veut haut de gamme, et n’oublie décidément personne, puisque même les enfants y trouveront leur compte. Les organisateurs ont bien pensé que vous serez peut-être en famille à Megève cet été, et ont mis en place un "kids corner". Cet espace dédié aux plus de 5 ans proposera spectacles et activités culturelles tous les soirs de 18h30 à 21h, pendant toute la durée du festival. Tandis que les parents pourront profiter sereinement de leur concert du soir, la programmation jeunesse permettra aux plus jeunes de découvrir des spectacles ou des animations pensés pour eux. Au menu : du théâtre avec la compagnie Pierre Caillou, la Compagnie du Corbeau, de la musique avec le Geneva Brass Quintet, ou encore l’atelier «Ni hérisson, ni paillasson» en collaboration avec Graines de Paix, qui propose des solutions éducatives pour un paix durable. A noter que le « kids corner » est gratuit pour les détenteurs d’un festival pass et payant (10 €) pour les autres. Après le spectacle ou l’atelier, les enfants seront pris en charge jusqu´à la fin de l´évènement sur la scène principale. En somme, assister à un spectacle à Megève cet été, pour les grands comme pour les petits, ne devrait pas représenter de difficultés. Le Pays du Mont-Blanc qui regorge déjà d’événements culturels de qualité, vient de se doter d’un nouveau festival multidisciplinaire dont l’écho devrait aisément résonner bien au-delà des cimes du Mont d’Arbois et du Mont Joly.

Lire plus
Focus sur la première édition du festival Savoy Truffle de Megève

Focus sur la première édition du festival Savoy Truffle de Megève